Défense Active des Amateurs d'Armes ASBL

 Ave Nobel 5 Bte2 - B-1300 Wavre (Belgique)

Devenez gratuitement membre de DAAA !

 


 

Action contre la mise sous autorisation des chargeurs

Rédigé par Daniel - 01 novembre 2017

Les chargeurs sous autorisation de détention: une mesure INSENSEE et TOTALEMENT INUTILE !

 

Sous le prétexte de « lutte contre le terrorisme », le ministère de la Justice a joint une proposition de mise sous autorisation de détention de tous les chargeurs d’armes à feu à la proposition de modification de la loi sur les armes (doc 54 2709/001 du 20 octobre 2017)

 Cette mesure est totalement insensée et inutile mais touche des dizaines de milliers de citoyens honorables comme :

- TOUS les détenteurs d’armes qui possèdent d’autres chargeurs que ceux pour lesquels ils possèdent des armes, et donc des autorisations de détention (chasseurs, tireurs sportif ou récréatifs…)

- TOUS les détenteurs d’armes neutralisées d’avant le 8 avril 2016 (dont les chargeurs ne sont donc pas neutralisés ni soudés à la carcasse de l’arme).

- TOUTES les personnes qui font de la reconstitution de la première et la deuxième guerre mondiale

- TOUTES les personnes qui possèdent encore des chargeurs de la première et la deuxième guerre mondiale, stockés dans un grenier ou une cave, sans s’en souvenir.

qui devront demander une autorisation de détention (100 euros) ou un agrément (200 euros + 150 euros pour un registre) ou qui devront faire neutraliser ces chargeurs (perte de valeur pour les chargeurs rares) ou bien s’en débarrasser.

 

D’autre part, il n’y a AUCUNE INDICATION que cette mesure pourrait avoir influencé ou qui influencerait seulement 1 seul attentat terroriste !

 

Même la Commission Européenne, pourtant connue pour ses règlementations excessives, n’a pas, lors de la mise en place de la nouvelle directive, règlementé les chargeurs puisqu’elle ne voyait aucun avantage dans cette règlementation.

De plus, les chargeurs restent en vente libre dans plusieurs pays Européens, ce qui accentue d’avantage l’inutilité de cette mesure !!

 

Une protestation massive et forte est donc nécessaire auprès des élus politiques afin de condamner de telles mesures insensées et inutiles et de les arrêter ainsi que d’insister chez nos politiciens à prendre des mesures effectives et efficaces contre les terroristes !

 

Il est donc de la plus grande importance que tout le monde envoie une lettre de protestation aux membres de la Commission Justice et du Parlement.

 

Ci-dessous vous pouvez trouver un modèle de lettre qui peut être personnalisé d’avantage et qui peut être envoyé par courrier électronique aux adresses qui suivent :

philippe.goffin@lachambre.be

kristien.vanvaerenbergh@dekamer.be

christian.brotcorne@lachambre.be

sophie.dewit@dekamer.be

sarah.smeyers@dekamer.be

goedele.uyttersprot@dekamer.be

eric.massin@lachambre.be

laurette.onkelinx@lachambre.be

ozlem.ozen@lachambre.be

gautier.calomne@lachambre.be

gilles.foret@lachambre.be

sonja.becq@dekamer.be

eaf.terwingen@dekamer.be

egbert.lachaert@dekamer.be

carina.vancauter@dekamer.be

annick.lambrecht@dekamer.be

stefaan.vanHecke@dekamer.be

christian.brotcorne@lachambre.be

meyrem.almaci@dekamer.be  

sonja.becq@dekamer.be  

wouter.beke@dekamer.be  

rita.bellens@dekamer.be  

nawal.benhamou@lachambre.be  

philippe.blanchart@lachambre.be  

hendrik.bogaert@dekamer.be  

hans.bonte@dekamer.be  

siegfried.bracke@dekamer.be  

christian.brotcorne@lachambre.be  

emmanuel.burton@lachambre.be  

peter.buysrogge@dekamer.be  

gautier.calomne@lachambre.be  

kristof.calvo@dekamer.be  

an.capoen@dekamer.be  

veronique.caprasse@lachambre.be  

aldo.carcaci@lachambre.be  

caroline.mailleux@lachambre.be  

patricia.ceysens@dekamer.be  

olivier.chastel@lachambre.be  

marcel.cheron@lachambre.be  

david.clarinval@lachambre.be  

stephane.crusniere@lachambre.be  

frederic.daerden@lachambre.be  

georges.dallemagne@lachambre.be  

monica.deconinck@dekamer.be  

inez.deconinck@dekamer.be  

sybille.bauchau@lachambre.be  

peter.dedecker@dekamer.be  

anne.dedry@dekamer.be  

koenraad.degroote@dekamer.be  

michel.delamotte@lachambre.be  

paul.delannois@lachambre.be  

jean-marc.delizee@lachambre.be  

francis.delperee@lachambre.be  

willy.demeyer@lachambre.be  

franky.demon@dekamer.be  

peter.deroover@dekamer.be  

roel.deseyn@dekamer.be  

maya.detiege@dekamer.be  

laurent.devin@lachambre.be  

wouter.de.vriendt@dekamer.be  

patrick.dewael@dekamer.be  

bart.dewever@dekamer.be  

filip.dewinter@dekamer.be  

sophie.dewit@dekamer.be  

christoph.dhaese@dekamer.be  

leen.dierick@dekamer.be  

elio.dirupo@lachambre.be  

benoit.dispa@lachambre.be  

daphne.dumery@dekamer.be  

julie.fernandez@lachambre.be  

jean-jacques.flahaux@lachambre.be  

catherine.fonck@lachambre.be  

gilles.foret@lachambre.be  

andre.frederic@lachambre.be  

benoit.friart@lachambre.be  

katja.gabriels@dekamer.be  

isabelle.galant@lachambre.be  

rita.gantois@dekamer.be  

david.geerts@dekamer.be  

muriel.gerkens@lachambre.be  

georges.gilkinet@lachambre.be  

philippe.goffin@lachambre.be  

karolien.grosemans@dekamer.be  

gwenaelle.grovonius@lachambre.be  

luc.gustin@lachambre.be  

raoul.hedebouw@lachambre.be  

veerle.heeren@dekamer.be  

benoit.hellings@lachambre.be  

renate.hufkens@dekamer.be  

kattrin.jadin@lachambre.be  

werner.janssen@dekamer.be  

dirk.janssens@dekamer.be  

karin.jiroflee@dekamer.be  

emir.kir@lachambre.be  

meryame.kitir@dekamer.be  

johan.klaps@dekamer.be  

ahmed.laaouej@lachambre.be  

egbert.lachaert@dekamer.be  

sabien.battheu@dekamer.be  

karine.lalieux@lachambre.be  

annick.lambrecht@dekamer.be  

nahima.lanjri@dekamer.be  

nele.lijnen@dekamer.be  

benoit.lutgen@lachambre.be  

peter.luykx@dekamer.be  

olivier.maingain@lachambre.be  

eric.massin@lachambre.be  

alain.mathot@lachambre.be  

vanessa.matz@lachambre.be  

koen.metsu@dekamer.be  

richard.miller@lachambre.be  

nathalie.muylle@dekamer.be  

jean-marc.nollet@lachambre.be  

laurette.onkelinx@lachambre.be  

ozlem.ozen@lachambre.be  

barbara.pas@dekamer.be  

fatma.pehlivan@dekamer.be  

jan.penris@dekamer.be  

benoit.piedboeuf@lachambre.be  

sebastian.pirlot@lachambre.be  

philippe.pivin@lachambre.be  

isabelle.poncelet@lachambre.be  

wouter.raskin@dekamer.be  

francoise.schepmans@lachambre.be  

vincent.scourneau@lachambre.be  

daniel.senesael@lachambre.be  

griet.smaers@dekamer.be  

sarah.smeyers@dekamer.be  

ine.somers@dekamer.be  

jan.spooren@dekamer.be  

karin.temmerman@dekamer.be  

raf.terwingen@dekamer.be  

eric.thiebaut@lachambre.be  

damien.thiery@lachambre.be  

stephanie.thoron@lachambre.be  

alain.top@dekamer.be  

annemie.turtelboom@dekamer.be  

goedele.uyttersprot@dekamer.be  

luk.vanbiesen@dekamer.be  

yoleen.vancamp@dekamer.be  

carina.vancauter@dekamer.be  

jef.vandenbergh@dekamer.be  

gilles.vandenburre@lachambre.be  

tim.vandenput@dekamer.be  

wim.vanderdonckt@dekamer.be  

dirk.vandermaelen@dekamer.be  

rob.vandevelde@dekamer.be  

stefaan.vanhecke@dekamer.be  

marco.vanhees@lachambre.be  

ann.vanheste@dekamer.be  

els.vanhoof@dekamer.be  

dirk.vanmechelen@dekamer.be  

valerie.vanpeel@dekamer.be  

Vincent.VanPeteghem@dekamer.be  

vincent.vanquickenborne@dekamer.be  

eric.vanrompuy@dekamer.be  

kristien.vanvaerenbergh@dekamer.be  

peter.vanvelthoven@dekamer.be  

stefaan.vercamer@dekamer.be  

jan.vercammen@dekamer.be  

servais.verherstraeten@dekamer.be  

brecht.vermeulen@dekamer.be  

hendrik.vuye@dekamer.be  

evita.willaert@dekamer.be  

fabienne.winckel@lachambre.be  

bert.wollants@dekamer.be  

veerle.wouters@dekamer.be  

veli.yuksel@dekamer.be  

 

Nous comptons sur votre participation massive afin de défendre notre activité et pour montrer que cette proposition insensée n’a aucune utilité et touche injustement des dizaines de milliers de personnes.

 

DANIEL BEETS

PRESIDENT

E-MAIL : daniel_beets@telenet.be

 

MODÈLE DE LETTRE

 

Madame, Monsieur,

 

En date du 24 octobre 2017 une proposition de loi (doc54 2709/001 du 20 octobre 2017) sur une  modification de la loi sur les armes a été discutée et acceptée à la Commission Justice.

Dans cette proposition une nouvelle amnistie pour les détenteurs illégaux d’armes est reprise, ce dont je ne peux que me réjouir, au vu des milliers de personnes qui n’avaient pas compris la régularisation par la loi du 8 juin 2006 et qui n’avaient pas fait les démarches nécessaires.

Malheureusement le ministère de la Justice a profité de l’occasion pour proposer de soumettre les chargeurs pour armes à feu sous autorisation de détention.

Le ministère argumente que cette mesure est destinée à « combattre le terrorisme »….

 

Nous voulons attirer votre attention sur les arguments suivants contre cette proposition totalement insensée et inutile en avançant que :

1 les chargeurs n’ont aucune valeur/utilité sans l’arme et que les armes sont déjà soumises à autorisation et ne peuvent donc pas être achetées librement.

2 De plus, les chargeurs pourront toujours être achetés librement dans plusieurs pays Européens.

3 Les chargeurs n’ont pas été mis sous autorisation de détention dans la nouvelle Directive Européenne sur les armes alors qu’il est indéniable que la Commission Européenne est excessivement sévère sur le plan de la législation sur les armes et qu’ils n’ont donc vu aucune utilité dans la règlementation de ces chargeurs

4 Il n’y a aucune preuve ou une indication sérieuse que la règlementation sur les chargeurs pourrait avoir la moindre influence sur des actes terroristes, ni dans le passé, ni à l’avenir

La seule chose que cette mesure provoquera, c’est : des problèmes, dont, entre autres :

- Quid des dizaines de milliers de personnes qui possèdent une arme neutralisée, suivant les normes de neutralisation d’avant le 8 avril 2016, dont les chargeurs n’étaient ni neutralisés, ni soudés à la carcasse ? Et quid des neutralisations d’après le 8 avril 2016 dont les chargeurs étaient soudés à la carcasse de l’arme mais qui n’étaient pas neutralisées ?

- Quid des dizaines de milliers de détenteurs d’armes qui possèdent encore des chargeurs d’armes qu’ils ont déjà transférées ou qui ont déjà reçu des chargeurs pour des armes qu’ils ne possèdent pas encore mais dans le but d’une possible acquisition future de l’arme correspondante ?

- Quid des dizaines de milliers de personnes qui possèdent encore des chargeurs dans des greniers ou des caves, sans encore s’en rappeler ou comme souvenir d’un membre de la famille ou d’une des deux guerres mondiales ?

Toutes personnes trouvées en possession d’un chargeur pour laquelle elles ne possèdent pas l’arme correspondante ou pour lequel elles ne possèdent pas d’autorisation ou d’agrément de collectionneur (sic), sont condamnables pour infraction à la loi sur les armes avec toutes les conséquences qui s’en suivent…..

Ceci est une sanction totalement disproportionnée contre des citoyens honorables pour une mesure qui n’apporte aucune plus-value au combat contre le terrorisme !

Est-ce donc la volonté du ministère de créer le plus possible de contrevenants et de les attraper ?

Car la manière dont les terroristes pourraient être retenus de leurs actes avec de telles mesures insensées, m’échappe totalement !

Le ministre indique, dans son communiqué de presse, que le secteur a été consulté. Eh bien, je peux vous garantir avec certitude que non seulement TOUT le secteur, mais qu’aussi bien les services de police, l’avocature et la magistrature ont formulé de sérieuses remarques contre cette mesure puisque celle-ci n’apporte aucune plus-value dans le combat contre le terrorisme mais n’engendre uniquement des sérieux problèmes pour les honnêtes citoyens.

J’ose donc espérer compter sur votre sens de la réalité, de justice et de proportionnalité dans l’évaluation de cette proposition, qui peut être difficilement justifiée et acceptée, et dans la recherche de solutions réelles contre le terrorisme montant dans notre pays.

 

En vous remerciant à l’avance, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de ma parfaite considération.

Le président tchèque veut que les Européens puissent s’armer pour se défendre contre les terroristes

Rédigé par Jacques - 20 octobre 2017

Le président tchèque Milos Zeman a demandé devant le Conseil de l’Europe que la législation européenne concernant le port d’armes soit assouplie afin que les citoyens puissent se défendre en cas d’attaque terroriste.

Devant le Conseil de l’Europe le 10 octobre, le président tchèque Milos Zeman a fait part de son souhait de faire avancer le droit au port d’armes dans son propre pays, mais aussi en Europe.

«Que pouvons-nous faire contre la criminalité internationale ? Investir dans la police, investir dans l’armée, et avoir le courage d’investir dans nos propres armes», a ainsi déclaré le chef d’Etat. «Ma femme a un pistolet. Evidemment, elle a passé tous les tests nécessaires, mais maintenant ma femme me protège, plus seulement mes gardes du corps», a-t-il fait valoir.

Le président tchèque a proposé un système similaire à celui des Etats-Unis, où une vérification des antécédents ainsi que des tests sont nécessaires avant de pouvoir se procurer une arme à feu. «Le deuxième amendement de la Constitution américaine stipule que tout le monde à le droit de porter une arme – bien sûr, ils doivent remplir les conditions nécessaires et passer des tests», a soutenu Milos Zeman.

Le Parlement européen a voté une directive en décembre 2016, en réponse aux attaques terroristes frappant le continent, visant à renforcer le contrôle sur les armes à feu, en interdisant notamment aux civils de détenir certaines armes semi-automatiques. Or, quelques mois plus tard, en juin 2017, les députés tchèques ont approuvé un amendement constitutionnel autorisant les détenteurs légaux d’armes à feu à en faire usage pour défendre la sécurité du pays, par exemple en cas d’attaque terroriste – une loi contrevenant à la législation européenne.

En août dernier, le ministre de l’Intérieur tchèque Milan Chovanec a fait savoir que la directive de l’UE était trop sévère, et a annoncé que son pays avait engagé une action en justice contre l’institution supranationale devant la Cour de justice de l’UE.

 

page 1 sur 178 suivante »