Belgique, mauvais élève de l'Europe !

Rédigé par Eric Aucun commentaire
Classé dans : Articles Mots clés : aucun

C'est ce que révèle une étude publiée par l'institut Gallup Europe basée sur la compilation de chiffre statistique et d'enquête de terrain. Le ministère de l'Intérieur n'est pas trop d'accord avec les résultats de l'étude et fait référence à ces propres chiffres. La différence s'explique aisément par le fait que la police ne comptabilise que les faits délictueux qu'elle traite alors que l'étude comptabilise tout les faits. Comme beaucoup de mes concitoyens, j'ai déjà fait l'expérience de l'inutilité de déposer plaintes pour un certain nombre de fait et même parmi les plus graves comme des agressions physiques les poursuites ou même l'interpellation des contrevenants est loin d'être certaines.

Pourquoi ces chiffres médiocres n'étonnent que nos politiciens !

Probablement parce que ceux si dans une très large majorité ne sont plus connecté à la réalité vécue par les citoyens dans ce pays. Parce qu’aussi, surtout reconnaitre ces chiffres, c'est reconnaitre que les politiques menées en matière de sécurité sont des échecs. Peut-on encore douter de l'inefficacité de la réforme de la police en terme de présence policière destinée à la lutte contre la criminalité. Peut-on encore douter de l'échec de la réforme de la justice et de son corollaire la simplification judiciaire. Je ne le pense pas et une immense majorité de citoyens constatent de plus en plus fréquemment qu'en fait la plupart des réformes législatives et l'essentiel de l'action policière et pénale sont focalisés non pas sur la lutte contre les criminels avérés, mais contre les citoyens eux-mêmes.

La politique de sécurité publique est un échec, le gouvernement se trompe systématiquement de cible.

Alors que la ministre de la Justice a fait passer en force une loi anti-amateur d'armes, en jouant sur l'émotion suscitée par un drame qui relever plus d'un acte raciste que d'un acte posé par un amateur d'arme . Une loi qui rappelle la porte atteinte à la propriété privée en obligeant les gens à se défaire de leur patrimoine. Une loi qui ponctionne lourdement le portefeuille des citoyens. Une loi injuste et vexatoire qui criminalise des honnêtes gens et détourne les forces de police de la lutte contre la vraie criminalité et les truands qui sont le moteur des crimes et de l'insécurité.

10 armes détenues légalement par passion ou pour le sport, elles vous couteront 650€.


Quel monde merveilleux, des dizaines de personnes âgées vont réduire ou arrêter la pratique de leur loisir devenu trop couteux et trop rébarbatif devant l'accumulation des contraintes administrative. Ces gens vont devoir arrêter de faire ce qu'ils aiment grâce à madame Onkelinx

Un truand porteur d'un bracelet électronique Onkelinx lui donne...650 €

Et pendant ce temps-là le petit voyou qui a agressé une vieille dame, va sortir de prison apurée quelques semaines, on va lui poser un bracelet et on va lui filler 650 € chaque moi en espérant qu'il se tienne tranquille. Franchement, je ne sais pas qui peut douter que les chiffres de cette étude soient valides, criminaliser les honnêtes gens et verser des primes aux crapules c'est certainement la voie royale vers une aggravation de l'insécurité et de la criminalité dans ce pays.

Les couteaux dans le collimateur.

En 2006, les agressions à l'arme blanche surtout sur des mineurs ont souvent été évoquées. Récemment encore, deux cas ont fait la une, dont le dernier à Ostende s’est une fois encore soldé par la mort d'un jeune homme. Dans un monde qui fonctionne bien cela appelle des questions. Des questions, sur cette partie de la population et de la jeunesse en particulier qui est à ce point en manque de valeur quelle semble considérer que la vie d'un tiers ne vaut pas plus qu'un baladeur MP3 ou une clope, mais non pas chez nous. 

 

Chez nous, la faute c'est l'objet.

À écouter certains gourous politiques, une bonne loi anti couteau et hop, il n'y aurait plus de problème. Pourquoi pas une taxe sur les couteaux, puisque selon Onkelinx les taxes sont favorables à la sécurité.... quitte à faire le voyage en absurbdie. À force de criminaliser l'objet et à forcioris à criminaliser le citoyen qui détient cet objet sans avoir l'intention de nuire à quiconque, le message que le monde politique envoie à la population est "vous êtes tous des criminels " et cela nuit forcément à un travail de police efficace et à une justice exemplaire.

Ces simplismes sont dangereux.

Notre caste politique est dangereuse, car déconnectée des réalités du terrain. Cette minorité qui nous gouverne vis en vase clos, habitué aux privilèges, ils n'écoutent plus la population et s'imaginent que des mesures d'interdiction spectaculaire ou de grande séance de destruction devant les caméras sont des actes forts. Ils se trompent, ils nous trompent. La politique spectacle, la dictature du sensationnelle ce n'est pas une façon honnête de faire progresser une société, mieux ces mesures en prenant à partie les honnêtes gens, déboussole une partie de ceux-ci qui se retrouvent poussé à une attitude de défiance envers les institutions.

Bientôt on vote 


Ne vous étonnez pas, si nos décideurs politiques et les grands partis omniprésents depuis toujours au pouvoir ne sont pas sanctionnés, que cette médiocre manière de faire de la politique perdure. Le système belge est solidement verrouillé et il faut une prise de conscience majeure pour le faire dériver. Alors que les citoyens belges sont en demande d'une plus grande sécurité, de plus de lutte contre la criminalité, d'une réduction importante de l'impôt sur le travail... nos politiques et leur parti s'apprêtent eux à nous vendre une Xieme réforme constitutionnelle et un Nieme marchandage communautaire. C’est quand même, me semble-t-il assez éloigné du mandat populaire.

Eric Blondieau, administrateur. pour la DAAA-AVWL

 

 

Écrire un commentaire

Quelle est le premier caractère du mot 1r5cg ?

Fil RSS des commentaires de cet article